Des cheveux gris pastel, non sans risques

Les cheveux pastels ont la côte ! Des teintes douces qui apportent originalité et fraîcheur aux visages mutins… Pour autant, nous n’en croisons pas tant car l’opération reste bien délicate ! J’ai sauté le pas la semaine dernière pour un gris clair et si le résultat est là, les inconvénients aussi… Je vous partage donc mes conseils pour une transformation réussie, sans gros dégâts…

ALLES LIEBE Blog beauté cheveux coiffeur couleurs antécédents timeline anciennes coupes

Mes antécédents :

J’ai supporté une enfance de coupes au bol et à franges. (Merci grand mère !) (Photo#1) Résultat, j’ai développé une frustration certaine et un goût pour le changement qui n’ont pas tardé à s’exprimer dès que l’occasion s’est présentée !
De base j’ai des cheveux blonds foncés avec des reflets dorés. (Photo#2) Il ne sont ni lisses ni bouclés, ils ondulent de façon aléatoires et pour un résultat pas toujours réussi, donc je les lisse beaucoup… Je trouve ma couleur terne et je n’aime pas du tout mes reflets vénitiens… (forcément!)
J’ai fait quelques balayages puis couleurs éclaircissantes à partir du lycée. Jusqu’à craquer, en 2010, pour un blond platine blanc associé à une coupe courte à la garçonne… (Photo#4) Après 1 an de décolos, des cheveux trop secs et un coût de coiffeur important j’ai TOUT coupé. 3cm sur le caillou, la looongue repousse n’a pas pu concurrencer les rajouts ! (Photo#3) Lorsque j’ai retiré ces derniers, j’ai replongé dans mon ancienne coupe garçonne, puis à nouveau dans le blanc en 2012. Cette fois je pratiquais moi même la pose pour réduire les coûts. J’ai arrêté après une année, des bains de mers salés et des cheveux rendus paille !
J’ai alors laissé pousser sans couper. L’idée était de retrouver une bonne longueur pour pouvoir laisser mes cheveux naturels et les laisser onduler. Mais je voulais m’amuser une dernière fois et au lieu de couvrir mon blanc par ma couleur naturelle j’ai opté pour un brun aux reflets rouges. Le résultat fut un beau rose flashy Petit Poney ! (Photo#5) J’ai donc recouvert par du marron violine (Photo#6) et puis j’ai tout arrêté.
Je n’ai vu aucun coiffeur pendant plus d’un an. Le brun s’est bien éclarcit, laissant apparaître une différence entre mes pointes virant aux roux et mes racines naturelles. (Photo#7) Et puis la semaine dernière j’ai craqué et j’ai pris rdv pour changer de tête et virer ces reflets indésirables.
« Une dernière fois ».

« L’opération » :

ALLES LIEBE Blog cheveux beauté gris pastel coloration conseilsJ’avais envie d’un blond très très cendré, le seul que j’aime. Un blond qui n’existe pas vraiment en fait et qui correspond plus à un gris chaleureux. Ni trop clair, ni trop foncé. Comme celui de la MUA Sssamantha : allez jetez un oeil sur son instagram et ses rajouts cheveux de folie ! Je savais qu’avec ma couleur actuelle un tel résultat était presque mission impossible. Mais j’aime le changement et ma patience prenait fin. Je ne connaissait pas non plus le protocole pour ce résultat, j’espérais ne pas passer par la case décolo, ahem.

J’ai pris rendez-vous chez 3d Hair cut, rue Tiquetonne dans le 3ème, chez qui L’homme se coiffe pour une bouchée de pain. D’ailleurs il y a plus de clients hommes que femmes mais les coiffeuses sauront vous prendre en charge sans soucis ! Le ton du salon est décontracté, jeune et très dynamique. Le salon est toujours plein, les coiffeurs détendus et la (bonne) musique ne s’arrête jamais. Ce n’est pas un salon pour votre mamie, plutôt pour votre petit frère 😀 ! Je n’ai pas fait faire de devis avant car je sais que c’est un acte qui nécessite beaucoup d’étapes, de produits (chers) et de temps mais je sais aussi que leurs tarifs sont justes. (Je ne pense pas que vous puissiez trouver un salon à Paris qui vous le fasse à bas prix…)

ALLES LIEBE Blog cheveux beauté gris pastel coloration conseils coiffeur evolution etapes
La coiffeuse a donc d’abord bien décoloré mes cheveux. (photo#2 – 45 min de pause environ). Elle a dû me faire ensuite un rapide shampoing pour retirer l’excédent. Quelques mèches étaient encore un peu trop jaunes mais elle a préféré ne pas faire de seconde déco. Elle a en revanche appliqué des mélanges différents de coloration pour mes racines et mes pointes. (Photos #3 & #4 – Un vrai travail de mathématicienne). Elle a ensuite émulsionné le tout, laissé poser plutôt rapidement – 25 min environ – et a rincé. Je n’ai pas eu le choix de ne pas faire de soins, avec et sans rinçage, car mon cheveux avait pris un  coup. La coiffeuse a eu beaucoup du mal à démêler mes cheveux et à me les lisser. Moi j’ai laissé faire, ravie du résultat, plus proche que ce que j’aurais pu imaginer de ce que je souhaitais. Et loin d’imaginer la réaction de mes cheveux à toutes ces manipulations…

ALLES LIEBE blog cheveux coiffure Hair beauté coloration pastel gris portraits

Le résultat :

Mes cheveux sont désormais gris (très) clair, avec un fort reflet mauve aux racines et gris avec un reflet un peu jaune sur les pointes. LA teinte que je voulais ! J’aurais certes préféré un gris uniforme – celui des pointes – mais je savais que le gris mauve tiendrait mieux. Finalement, les reflets bleu se sont bien estompés et seules quelques mèches se distinguent.

Le même jour au salon une nana avait aussi pris rdv pour un gris foncé. Elle a eu le droit a deux décolos et une patine (une patine est une coloration avec pause rapide). Le résultat était beaucoup plus foncé mais avec des reflets mauves très prononcés. Elle était un peu décue mais je pense qu’aujourd’hui son gris est plus visible et aura une bonne tenue dans le temps ! Son cheveux avait aussi l’air en meilleure forme que le mien à la fin.

Car la grosse catastrophe, c’est l’état de mon cheveux après ces traitements ! Après 3 jours j’ai fait mon premier shampoing et la texture de mes cheveu mouillés m’a alerté. Ceux-ci étaient très légers, mous, très fins. Au séchage ce fut encore pire : ceux-ci se collaient tous entre eux et frisottaient étrangement, rendant le démêlage délicat voire impossible. Je n’ai pu que constater qu’ils avaient perdu leur tonus pour former un amas un peu mousseux… À ce moment là j’ai vraiment paniqué et cru qu’il ne me restait plus qu’à les couper… Je ne les avait jamais vu ainsi, même pendant mes périodes de décoloration intense. (Mes pointes abîmées sont bien visibles sur la photo de couverture)

Je pense que c’est dû à 3 raisons :

  1. L’état de mon cheveux initial : certes je n’y avait pas touché depuis un an mais ils étaient abîmés de base par tous mes antécédents et voir le coiffeur de temps en temps aurait permis de les entretenir un peu…
  2. Le shampoing après la décoloration n’a pas laissé de répit à mes cheveux.
  3. Le combo décoloration + coloration en l’espace de quelques heures. Une première (et dernière).

Sachez cependant que j’ai déjà pu les rebooster. Je les nourris de soins toutes les nuits, je ne fais que de rares shampoings, agrémentés de soins, et autres soins sans rincage. Le reste du temps je les laisse tranquille, avec séchage naturel et pas mal d’huiles pour la journée. L’amélioration a été immédiate même si je doute un jour de les récupérer dans l’état initial… Mon gris n’a finalement tenu que 2 semaines, aujourd’hui mes cheveux abordent un blanc platine un peu jaune par endroit… ><


Voici donc mes conseils, suite à mon expérience :

AVANT

  • Pour une première (et même une seconde) fais-le chez le coiffeur… Une petite liste non exhaustive des coiffeurs, pas si répandus, qui pratiquent des colorations originales : Rock hair, Tony & Guy, Biguine rue tiquetonne, 3D haircut,…
  • Prends rendez-vous. Il faut que ton coiffeur saches ce qui l’attend et ai anticipé. Il faut aussi qu’il ai validé en amont que ton cheveux soit en forme et bien adapté : passes le voir avant !
  • Demande un devis. Prévois un putain de budget. Pour le coiffeur et aussi pour tous les soins : 200 euro ne sera malheureusement pas du luxe…
  • Prépares ton cheveux ! C’est LE point important que j’ignorais ! Si tu peux, soignes ta crinière des semaines avant ! Plus ton cheveux sera en forme, moins il y aura de dégâts ! Soins soins soins et encore soins ! Évites cependant les shampoings quelques jours avant la décoloration. Il ne faut pas que ton cheveux soit déjà traité / agressé (et le sébum, ça protège).
  • Soit sûre de toi. Tu ne pourras pas revenir en arrière facilement… Le changement sera important et la couleur demandera également de l’entretien. Il faudra tolérer un regard extérieur un peu plus soutenu. Si tu en as envie et déjà bien réfléchis ne te pose pas trop de questions ! Le changement ça fait du bien 🙂 Bien-sûr tous les métiers ne te le permettent pas non plus, mais ça, c’est à toi de juger.

PENDANT

  • Si tu peux, espace la décolo et la coloration. Je pense que c’est ça qui a le plus flingué mes cheveux.
  • Prévois de quoi passer le temps, ça peut être très long ! (3h/4h, voire plus)
  • Il est normal de faire deux décolorations : si tes cheveux le permettent cela assurera un résultat plus homogène.
  • Fais confiance à ta coiffeuse et détends-toi 😀

APRÈS 

  • Saches que le résultat est aléatoire et qu’il va évoluer assez vite ! Ne t’inquiètes pas de ta couleur juste après la pose, celle-ci est éphémère. Si tu optes pour du gris,tu auras au début des reflets bleus. Quand ceux-ci partiront, ton gris jaunira. (D’ou la nécessité du shampoing bleu.) Un résultat uniforme est compliqué à obtenir et les couleur pastels tiennent (très) mal… Il faut donc être prête à avoir une couleur changeante et variable ! Cela a ses inconvénients et avantages.
  • Si tu as opté pour du gris, ne fais pas l’impasse sur le shampoing violet/bleu des blondes (et des vieilles) indispensable pour de beaux reflets.
  • Exit les brushings, fer à lisser et autres tortures, autant que possible. Ton cheveux à déjà pris cher.
  • Fais le minimum de shampoing possible, ils agressent le cuir chevelu et altèrent ta nouvelle couleur. Privilégie des shampoings doux.
  • Investit (enfin) dans de (vrais) bons soins. Ceux de ton coiffeur sont souvent bien mieux.
  • Les soins maisons sont aussi indiqués. A base de banane, huile, oeufs, ou encore d’avocat.
  • Tu peux laisser tes soins poser toute la nuit, enroulés au chaud dans du cellophane ou une serviette.
  • Les soins sans rincage et huiles seront aussi tes nouveaux meilleurs amis ! Tu peux aussi utiliser une noisette de ton soin normal c’est pareil.
  • Change de brosse au besoin : le peigne fin ne sera peut-être pas ton meilleur allié.
  • Tu devras aussi adapter quelque peu ta garde-robe ! Les teintes pastels claires ne vont pas avec tout… 🙂

Mes nouveaux meilleurs amis :

ALLES LIEBE Blog beauté cheveux coiffeur couleurs shampoings et soinsDe gauche à droite : John Frieda shampoing Full Repair, Franck Provost shampoing nutrition, Catawalk Shampoing mauve, Pantène Pro V après-shampoing réparateur protecteur, Bed Head soin réparateur après-soleil, Tony&Guy soin nourrissant sans rincage, Dessange Elixir Concentré de nutrition sans rinçage, Lovéa huile brillance à paillettes et les deux masques devant : John Frieda Frizz Ease masque miraculous recovery, Dessange masque nutri-extrême. (Je les recommande vraiment tous sauf peut-être l’huile Lovéa qui est un peu anecdotique ! )

Si la coloration pastel paraît fastidieuse, en suivant ces quelques conseils de bon sens, tout devrait bien se passer ! C’est cependant une nuance à ne pas prendre à la légère, qui demande un certain engagement et investissement, car elle est très fugace. Le résultat dépend de ton cheveux de base mais aussi de toutes les attentions que tu pourras leur porter. Ton coiffeur te conseilleras et t’accompagneras, même si j’espère que cet article t’auras déjà éclairé. Je ne regrette pas ma nouvelle couleur, que j’ai très vite adoptée et à laquelle j’aime m’identifier ! Je regrette en revanche de ne pas avoir mieux préparé mes cheveux et de les avoir ainsi abîmés…

Alors, toujours tentée par une colo pastel ? Tu as déjà essayé et tu as d’autres conseils ? Je prends !

 

Alles Liebe,
Aline

10 Comments

  • Ann'so M

    C’est super joli mais ça a l air d’être bien compliqué et de bien abîmer !
    en tout cas merci pour toutes ces explications
    bisous
    Ann’so M
    http://www.annsom-blog.com/

    • Aline

      4 mois après, je confirme que je regrette un peu l’état de mes cheveux pour une couleur aussi éphémère 🙁 Mais qui ne tente rien … ! 🙂 Bises !

  • Le simple point

    Je découvre ton blog grace à Hellocoton et hop je me retrouve ici 🙂 J’adoooooore ta couleur de cheveux, et cet article me donne envie de me jeter à l’eaun mais je sais pas si j’assumerais … et pourtant c’est tellement joli !

    • Aline

      Merci ! Je comprends mais je trouve cela tellement dommage d’avoir peur de ne pas assumer ! Pour moi c’est plus difficile d’être classique, comme tout le monde, sans fantaisie.. 🙂 Mais si tu as peur cette couleur est a éviter car elle ne tient pas bien et est très changeante ! Allé, à mon tour de découvrir ton blog ! et vive Hellocoton ! 🙂

  • Levaillant

    Salut,
    Je viens de tomber sur ton article car je trouve le gris très joli, même si j’ai tendance à me dire que ça fait surtout sympa quand on est très jeune, mais quand les rides se font voir (j’ai 37 ans je ne les fais pas spécialement mais malgré tout j’ai plus 20 ans;) je pense que ça vieillit d’autant plus, alors qu’une couleur plus lumineuse comme un blond clair ou moyen ou châtain aura tendance à rajeunir 😉 Mais oui le gris c’est fun c’est doux, mais si c’est comme le blond cendré (blond qui vire au gris, ma couleur naturelle) ça rend fade ! Je me suis faites faire des mèches très blondes par dessus et mon visage est bcp plus lumineux donc je ne tenterai pas le gris ! De plus en début d’année je me suis faite faire ds mèches très blondes en ombré hair et mes cheveux sur les côté on été complètement brûlés et élastiques qui plus est, une horreur ! Mais avant, ça il étaient déjà assez secs du fait d’utiliser mon lisseur toutes les semaines donc ça n’a pas arrangé les choses que de faire une décoloration même si cela n’était que des mèches… Mais un soins qui est au top du top pour des cheveux abîmés, que tu devrais essayer car plus efficace que ce que tu proposes en photos, crois moi : c’est le masque Kérastase Resistance Therapiste (érosion 3-4) c’est le must et il m’a fait bcp de bien, ce qui évite que je me coupe les cheveux (ils sont déjà assez courts « carré plongeant ») mais je les coupe un tt petit peu tous les 3 mois et c’est tout car je compte les laisser pousser. Là ils ont des mèches blondes et je les laisse respirer plusieurs mois (économies aussi). Et puis je verrai l’année prochaine pour être encore plus blonde. La dernière fois, la coiffeuse a donc pris en compte l’état de mes cheveux et elle a décoloré les mèches avec un produit bcp bcp moins fort (sans ammoniaque) ce qui est déjà moins dangereux qu’une décolo normale et mes mèches sont devenues malgré tout très blondes !
    Donc pour se décolorer les cheveux petit à petit sans trop les abîmés, je conseille de le faire chez un spécialiste et de demander la décolo sans amonique et y retourner une ou 2 fois jusqu’au blond choisi, tout dépend de la base naturelle… Comme ça après avec des couleurs temporaires (rose, gris… la Riché ou autres) on peut se faire plaisir en se faisant des mèches toutes seules et ça part en 2 ou 3 shampoing et ça n’abîme pas les cheveux (ne pas en abuser non plus). Et acheter les produits Kérastases en salon pour les cheveux fragilisés, j’ai tout testé et c’est vraiment le mieux. Si tu ne trouves pas le Kérastase Resistance Therapiste chez le coiffeur, il est vendu chez Amazon avec frais de port gratuits 😉

    • Aline

      Wo ! Merci pour ces détails riches et précis ! A priori j’en ai fini pour les décos, mais je garde quand même ton conseil sous la main et je pense tester ce que tu prescris 🙂 Ces produits je les utilisais avant ma déco pour la plupart, depuis j’en ai testé pas mal d’autres, plus ou moins efficaces mais rien de transcendant qui répare mes cheveux de façon miraculeuse : je pense qu’ils ont pris trop cher. Pour la décolo par étapes je trouve cela bien sûr plus sage mais tellement difficile à appliquer car cela contraint à avoir une sale gueule quelques semaines (le blond poussin c’est quand même particulier !). Cela vaut certainement le coup pour éviter un état irrémédiable mais je déteste tellement le blond jaune !
      J’ai foncé mes cheveux, j’en parle dans mon dernier article et tu peux voire le résultat ici : http://allesliebe.fr/2015/10/09/gris-fonce-cheveux/
      Merci encore pour ce long commentaire utile ! Dommage que tu n’ais pas de blog je t’aurais suivi avec plaisir !
      Bises à toi et bon week-end !

  • Margaux

    J’ai tenté le gris moi aussi et ton article m’a aidé à me décider 🙂

    • Aline

      Ravie de l’apprendre ! J’ai été voir ton article, c’est très réussi 🙂 J’espère que l’entretien sera simple ! Bises

  • pastor

    bonjour
    moi j ai bien envie de me laisser tenter car j adore ce gris , comme moi j ai les cheveux qui son devenue gris et je n et que 43 ans donc je pence que sa pouret aller apres je ne c pas

    • Aline

      Cela me semble être une bonne idée, je voudrais faire pareil plus tard ! Mais je ne connais absolument pas les spécificités du cheveux gris et si cela sera possible ! Renseignes-toi auprès d’un spécialiste 🙂

Post A Comment