Liseuse électronique Pocketbook & nouveaux réflexes

Si on m’avait dit il y a moins d’un mois que j’allais tout faire pour me procurer cet objet, j’aurais rigolé sec ! Grande dingue des livres, mais autant de littérature que de l’objet en soi, du domaine de l’édition et des beaux livres donc, mon point de vue était tout vu : un livre électronique, nooon merci ! Passant déjà toutes mes journées devant un écran, je ne voulais pas être sur un écran supplémentaire dans mon temps libre… Bien sûr, je ne connaissais pas bien les liseuses et je n’avais pas non plus connaissance que ce qui me retenait le plus, l’aspect électronique, n’était pas un problème… Finalement, j’ai vite compris que j’avais tort !

La tentation

Petit à petit, j’ai vu des proches craquer… et se laisser complètement embarquer dans le système des liseuses, téléchargeant de multiples livres, me vantant les qualités de la tablette, ne s’en séparant plus. Les qualités citées ? La taille compacte à emporter partout, la facilité de lecture dans les transports, la possibilité d’avoir plusieurs livres en un, ne plus s’encombrer de livres qui ne sont pas les amis de l’environnement, la batterie très longue qui ne nécessite que de rares chargements, la lumière pour lire la nuit quand le conjoint dors déjà et surtout, l’encre électronique qui, même si je n’ai pas encore bien compris son fonctionnement, n’est pas nocive pour les yeux… Tous ces points me parlaient. Ce qui m’a vraiment convaincue ? Quand une personne de 75 ans m’a dit qu’elle avait désormais du mal avec les livres qu’on lui offrait… J’ai compris qu’une liseuse avait des points positifs que le livre n’offrait pas et qui pouvait même la rendre irremplaçable !

L’objet du désir : la Pocketbook touch Lux 3

Je me suis alors mise en quête de LA liseuse qui allait me suivre partout et révolutionner mon mode de lecture. Le premier critère était une liseuse de couleur blanche. Pourquoi ? Parce que je trouve les liseuses classiques noires manquent de finesse, leur bordure noire encadre sévèrement et lourdement le texte. Une liseuse blanche se rapproche tout simplement plus de l’aspect classique d’un livre. Deuxième critère : le rétroéclairage, un avantage nouveau et pas négligeable pour ne pas dépendre de mon environnement.
J’ai aussi rayé de ma liste les Kindle d’Amazon qui ne permettent de commander QUE sur Amazon. Mon choix s’était porté sur une Kobo Glo HD blanche, mais celle-ci était en rupture, ainsi que toutes les alternatives d’ebook de cette couleur ! J’ai finalement repérée la pocketbook Touch Lux 3, bien notée, moins connue, dont les derniers exemplaires étaient en vente sur Amazon. Aussitôt commandée, aussitôt reçue…


ALLES LIEBE Blog Liseuse Pocket book Touch 3 Lux White lire ebook (10)ALLES LIEBE Blog Liseuse Pocket book Touch 3 Lux White lire ebook (5)ALLES LIEBE Blog Liseuse Pocket book Touch 3 Lux White lire ebook (3)ALLES LIEBE Blog Liseuse Pocket book Touch 3 Lux White lire ebook (4)ALLES LIEBE Blog Liseuse Pocket book Touch 3 Lux White lire ebook (1)0 ALLES LIEBE Blog Liseuse Pocket book Touch 3 Lux White lire ebook (14)

Côté design :

Elle a dépassé mes attentes ! Les finitions sont impeccables, les matières très agréables (toucher mat global et « soft touch » à l’arrière). Elle possède des courbes très agréables pour une bonne prise en main, elle est d’ailleurs très fine et légère. Sa taille est similaire à celle d’un livre de poche, l’écran (6″) a une taille idéale ! Concernant ce dernier, sa qualité d’affichage ne souffre pas de défauts non plus mais pour ma part j’ai été un peu surprise au premier démarrage par l’aspect nouveau de l’encre qui n’a rien à voir avec les visuels pixels « classiques. » Je m’y suis fait sans problèmes. Le petit bémol ? Face à une Kindle, son écran ressort un peu moins blanc ! Encore une fois, cela n’est visible qu’à la comparaison et le ressentit est lui normal. Enfin, je lui donne un très bon point pour ses boutons de navigation classiques, plus pratiques et réactifs que le tactile et absents de la plupart des liseuses ! Je ne me sers que d’eux pour tourner les pages et je peux garder mes gants l’hiver… Un design très réussi donc !

A noter : Trouver sa pochette de protection a relevé de l’impossible ! Quand on recherche sur les internets, on découvre qu’il n’existe en fait que 2,3 modèles adaptés maximum. J’ai renoncé à mes idéaux en matière de design et ai commandé celle-ci. Non seulement elle était plutôt laide mais en plus la liseuse ne rentrait pas sur un des bords ! Je l’ai renvoyé, ai écumé tous les sites, été en magasins : rien à faire, rien ne correspondait à ce format ! J’ai finalement trouvé un étui qui n’est pas conçu pour elle spécifiquement mais qui correspond à son format de 6 pouces… lors de mes vacances en Espagne ! Bon, ce n’est pas de sa faute, mais c’est quand même assez contraignant ! D’ailleurs, dans certains pays comme l’Espagne, la liseuse s’est imposée naturellement, c’est peut-être bien la preuve que c’est l’esprit français qui est réfractaire au changement ?


ALLES LIEBE Blog Liseuse Pocket book Touch 3 Lux White lire ebook (2)ALLES LIEBE Blog Liseuse Pocket book Touch 3 Lux White lire ebook (6)ALLES LIEBE Blog Liseuse Pocket book Touch 3 Lux White lire ebook (7) ALLES LIEBE Blog Liseuse Pocket book Touch 3 Lux White lire ebook (8)

Côté fonctions :

Accès wifi, différents dictionnaires embarqués, prise casque pour écoute audio, emplacement de carte micro SD, … Celles-ci sont complètes ! Si le bouton de démarrage est un peu difficile d’accès, on comprend que cela a été pensé pour éviter les démarrages involontaires. La mise en veille automatique est elle hyper pratique pour économiser la batterie et s’endormir en lisant sans culpabiliser ! (ça sent le vécut :D) Enfin, la navigation est fluide et réactive.

Côté paramètres, la possibilité de typographies est infinie car on peut insérer n’importe laquelle de son ordinateur. Le choix de taille, d’interlignage, de marge et de césure me rappelle mon logiciel de mise en page : complet et satisfaisant ! La personnalisation a été poussée pour convenir au mieux à l’utilisateur : Pocketbook a tout compris. D’ailleurs il est même possible d’agrandir le texte d’un simple mouvement de doigt sur l’écran. Bon, par contre je m’aperçois que la traduction DE -> ENG effectuée est fausse ! Ah ah..

Son défaut notable ? Accessible via un navigateur, elle ne dispose cependant pas de librairie intégrée facilitant les achats direct via la liseuse, comme les Kobo ou Kindle. D’ailleurs, j’ai été un peu déstabilisée avec le transfert de fichiers et je cherche encore la méthode la plus simple. Peut-être pas la meilleure liseuse pour votre grand-mère donc. Voici le résultat de la liseuse en environnement sombre :


ALLES LIEBE Blog Liseuse Pocket book Touch 3 Lux White lire ebook (11)ALLES LIEBE Blog Liseuse Pocket book Touch 3 Lux White lire ebook (12)ALLES LIEBE Blog Liseuse Pocket book Touch 3 Lux White lire ebook (13)

Les défauts  d’une liseuse

Même si on m’avait prévenu, j’espérais que les livres numériques soient moins onéreux ! Certes, il y pas mal de téléchargements gratuits (et la liseuse est livrée avec toutes les librairies tombées dans le droit public), mais ceux qui m’intéressent ne sont jamais en dessous de 5 euros : je ne peux pas consommer beaucoup plus de livres qu’avant !
Ce qui ne m’avais pas effleuré, c’est que je ne peux plus prêter de vrais livre ! Ma lecture est devenue plus individualiste et moins portée sur l’échange… Peut-être qu’un jour, quand tout le monde aura une liseuse, cela sera un jeu d’enfant ? Cela serait chouette !

Bilan ?

J’ai repris la lecture dans le métro alors que j’avais arrêté, n’arrivant pas à tenir et mon livre ET la barre dans les lignes bondées que j’emprunte chaque jour, je lis beaucoup plus qu’avant le soir car tenir la liseuse est plus simple et moins fatiguant, c’est donc redevenu un réflexe presque quotidien, je n’abîme plus les livres dans mon sac et n’ai plus besoin de plier le coin de la page pour la retrouver, la lumière intégrée me permet de ne pas m’interrompre quand l’Homme veut dormir, je peux télécharger des livres n’importe quand, en vacances elle est mon seul encombrement, je n’accumule plus les livres déjà lu sur mes étagères, je soulage un peu l’environnement, bref… je valide ! Prochain objectif ? Acheter des livres étrangers et me perfectionner vraiment grâce au dictionnaire !

Si vous voulez vous la procurer, elle est au prix de 120 euros sur Amazon (pour un tarif inférieur il manquera souvent l’éclairage intégré).

Et toi, quelle opinion te fais-tu des liseuses ? As-tu déjà adhéré à l’objet ? 

Alles Liebe,
Aline

2 Comments

  • Samsha

    Un article super complet!! Merci pour tous ces conseils! J’hésite beaucoup en ce moment pour la liseuse! Je n’ai jamais été contre, mais comme toi j’ai du mal a laisser tomber mes bons vieux livres papier même s’ils pèsent une tonne dans mon sac haha Mais c’est vrai que j’aimerai de plus en plus m’essayer à la liseuse et celle que tu as choisi est top (et son prix aussi je trouve pour la qualité!) Peut-être pour la prochaine paye 😉

    • Aline

      Inutile de te dire que je comprends tout à fait tes hésitations et questions ! Je pense que c’est un investissement utile qui va te permettre de varier et simplifier tes habitudes ! Mais cela ne t’empêche pas de continuer à acheter de beaux livres à côté.. Perso, je lis tellement de polars « à usage unqiue » que cela m’encombre : pas vraiment d’intérêt à les garder.. Aujourd’hui je lis mes pavés sur liseuse et j’achète de très belles BD que je ne lirais jamais sur liseuse 🙂 L’un n’annule pas l’autre ! En tout cas, la liseuse ne rompt pas le charme… Mais c’est un pas à sauter !

Post A Comment